BILBAO

À une heure en autoroute de Saint-Sébastien, vous pouvez contempler le miracle de Bilbao. La ville a vécu, grâce aux plus prestigieux architectes du monde, une régénération unique qui a modifié sa physionomie, son activité économique et lui a même redonné confiance en elle, tout en gardant sa profondepersonnalité et son caractère ouvert et accueillant. Le musée Guggenheim est le porte- étendard de cette reconversion.

Considéré comme le meilleur édifice de la seconde moitié du XXe siècle, le Musée Guggenheim Bilbao a complètement transformé la ville en lui donnant une place au niveau international et en modifiant radicalement son image. Il fut inauguré en 1997, d’après un projet de l’architecte américain Frank Gehry qui, après avoir visité la ville, n’eut aucun doute sur son emplacement.

bilbao-gugenheim

Le centre culturel et de loisirs Azkuna Zentroa est un autre symbole de la modernité de Bilbao, résultat de la récupération d’un ancien entrepôt à vins, un édifice hautement emblématique de la ville, grâce à un projet s’inscrivant dans le cadre de la transformation urbaine et socioéconomique qui a laissé derrière elle le passé industriel de la métropole. L’ « Atrium des Cultures », une grande place couverte ornée de 43 colonnes de différents styles architecturaux et de divers matériaux, donne la bienvenue au visiteur, en connectant les différents espaces. De là, on a vue sur la piscine au fond transparent située sur le toit : c’est la dénommée « Terraza del Sol », un autre des espaces privilégiés de l’édifice.

Portugalete nous offre un représentant de l’Ère Industrielle, sous la forme du Pont de Biscaye, plus connu comme Pont Suspendu, qui relie les localités d’Areeta (Getxo) et Portugalete en franchissant l’estuaire de Bilbao, à un peu plus de dix kilomètres de la capitale. Inauguré le 28 juillet 1893, il devint le premier pont transbordeur à structure métallique construit dans le monde, où il n’en existe actuellement que huit. Sa structure est formée de quatre pylônes en fer de 61 mètres de haut, reliés par une traverse de 160 mètres de long, à 45 mètres au-dessus du niveau de la mer. En l’an 2007, l’UNESCO le déclara Patrimoine Mondial, dans la catégorie Patrimoine Industriel.

puente-colgante

Vous ne pouvez pas quittez Bilbao sans avoir vu sa Vieille Ville, et qui dit Vieille Ville, dit « Zazpi Kaleak », les traditionnelles sept rues dont elle est formée. Somera prend la tête, Artecalle arrive en deuxième position, Tendería est la troisième, Belosticalle la quatrième, et Carnicería Vieja, qui doit son nom – ancienne boucherie – au premier abattoir de la ville, la cinquième. Puis viennent la sixième – Barrencalle- et la septième et dernière, Barrencalle Barrena. Dans cet entrelacs de ruelles très commerçantes, déclaré Monument Historique et Artistique, le visiteur ne trouve pas seulement de jolies façades et de beaux hôtels particuliers, mais d’authentiques joyaux représentatifs de plusieurs siècles d’architecture.