VITORIA-GASTEIZ

Fondée à la fin du XIIe siècle, Vitoria-Gasteiz s’assoit sur un plan urbanistique exemplaire et possède un centre historique classé Ensemble Monumental en 1997 qui a conservé intact son tracé médiéval. 3 prix Europa Nostra reconnaissent le travail réalisé dans la rénovation et la récupération d’espaces et d’édifices emblématiques de la dénommée Amande Médiévale.

vitoria-gasteiz-plaza©Quintas Fotógrafos - Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz

À l’une des extrémités de l’Amande médiévale s’élève la Cathédrale Santa María, également dénommée « Vieille Cathédrale ». Érigée au Haut Moyen-âge sur les ciments d’un temple roman, la Vieille Cathédrale est le seul sanctuaire gothique de son espèce au Pays Basque espagnol. Confrontée à des problèmes structurels pratiquement depuis sa construction, elle est soumise depuis plus de quinze ans à un processus de restauration complexe, ce qui ne l’a pas empêchée de rester ‘ouverte pour travaux’ afin que résidents et visiteurs puissent découvrir les fondations d'une cathédrale gothique ou les recoins des voûtes. Le romancier Ken Follet se documenta sur place pour écrire la suite de son best-seller « Les Piliers de la Terre ».

salburua-quintas© Quintas Fotógrafos - Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz

 

Déclarée European Green Capital en 2012, Vitoria-Gasteiz est l’une des villes d’Europe qui possède la plus grande surface d’espaces verts et de jardins par personne (environ 42 mètres carrés par habitant, si on compte la surface actuelle de l’Anneau Vert). La capitale basque offre plus de dix millions de mètres carrés de parcs et de zones vertes pour se promener, faire du vélo, observer les oiseaux et les cerfs ou faire des promenades à cheval.

Si vous préférez l’art moderne, ne manquez pas de visiter le musée Artium, qui contient l’une des meilleures et des plus importantes collections d’art contemporain basque et espagnol.