Inudeak eta artzaiak et Les Caldereros

Les Caldereros (Chaudronniers)

Ils viennent de Hongrie à annoncer le carnaval le 3 février

caldereros

Les troupes de chaudronniers, qui commémorent l’arrivée des chaudronniers dans la ville et annoncent le Carnaval (en même temps que le défilé des inudeak eta artzaiak), parcourent les rues de Saint-Sébastien. La troupe qui parcourt traditionnellement la Vieille Ville se compose de 18 tribus qui frappent sur leurs casseroles et leurs poêles au rythme des mélodies de Raimundo Sarriegui, accompagnées de personnages comme la Reine, les Dames, le Directeur et ses assistants, le couple d’ours et le dompteur.

Malgré quelques antécédents lors des Carnavals de la première moitié du XIXe siècle, la première Troupe de Chaudronniers Hongrois, l’originale, défila à Saint-Sébastien le matin du samedi 2 février 1884, fête catholique de la Chandeleur qui fut éliminée en 1912 sur ordre de Pie X. Les troupes de chaudronniers réapparurent avec la Société Gaztelupe en 1924 puis avec Gaztelubide en 1942.

Plus d’informations sur les troupes de chaudronnier

Inudeak eta artzaiak (nourrices et bergers)

La troupe des nourrices et des bergers prélude Carnaval

Iñudes y artzaiak

La fête des Inudeak eta Artzaiak a lieu le dimanche suivant le samedi de Caldereros et commémore la cour que les bergers faisaient aux nourrices lorsqu’ils descendaient dans la ville, et représente aussi la vaccination des enfants. Une manifestation de plus dans le parcours des fêtes de la ville en attendant le Carnaval. Le répertoire musical se compose essentiellement d’œuvres du Maître Raimundo Sarriegi; le défilé est formé d'une trentaine de couples de nourrices et de bergers, d'une soixantaine de joueurs de tambours, et d'autres personnages déguisés comme le maire et sa femme, le secrétaire, l'évêque, le curé, les enfants de choeur, des miliciens, le vendeur de gaufrettes, un cireur de chaussures, une boulangère, un balayeur et autres personnages de l'époque.

Cette célébration disparut en 1912 lorsque le Pape Pie X décida que la fête de la Chandeleur ne serait plus un jour férié; mais la Société Kresala la récupéra définitivement dans le cadre des activités prévues pour son dixième anniversaire en 1977.

Plus d’informations sur les iñude eta artzaiak

Laissez vos commentaires

Code de sécurité Rafraîchir