11 jours itinéraire

JOUR 1 - ZARAUTZ

zarautz2© Fermin Etxeberriarena

À côté des quelques vestiges du passé marinier de cette ancienne cité médiévale qui vivait de la pêche à la baleine, Zarautz conserve aussi de grandes traces de la splendeur touristique qu’elle vécut au XIXe siècle, dont les divers palais et hôtels particuliers de son centre historique sont le témoignage : la Tour Luzea, la maison Portu (actuelle mairie), la maison Dotorekua, le Palais de Narros...

Avec ses 2.500 mètres de longueur, la plage de Zarautz est la plus grande de Guipúzcoa, bordée d’une longue promenade maritime qui n’en finit pas et animée de bars et de terrasses pour reprendre des forces. Ses vagues la convertissent en siège de compétitions internationales de surf.

JOUR 2 - GETARIA-ZUMAIA

Getaria:

getaria© Jabier Carballo

Dans les rues de la ville marinière de Getaria, où l’odeur de poisson grillé nous tente à chaque instant, les visiteurs sont accueillis par le monument dédié à son illustre navigateur. Juan Sebastián Elkano, né ici, fut le premier à faire le tour du monde. Un autre citoyen illustre mais dans un tout autre domaine, fut Cristóbal Balenciaga. L’homme qui habilla les princesses et les stars de cinéma est commémoré avec une exposition permanente dans le Musée Balenciaga. Le quartier médiéval est présidé par l’église San Salvador, monument national d’une grande richesse artistique et historique. Après un tour dans les rues et une promenade sur le port, Getaria nous invite à choisir entre une de ses deux plages, Malkorbe et Gaztetape. Ou à parcourir les hameaux qui l’entourent, dans lesquels abondent les vignobles de txakoli, vin blanc typique de la localité.

Zumaia:

itzurun-a-marianton-zumaia

Le phénomène géologique dénommé flysch convertit cette côte aux impressionnantes falaises, entre Zumaia, Deba et Mutriku, en une espèce de livre qui nous raconte l’histoire de plus de 50 millions d’années, en contemplant un paysage incroyable et de magnifiques couchers de soleil. Zumaia est aussi une ville côtière pleine de charme où il est possible de déambuler dans les rues de son quartier historique entre des palais et l’imposante église San Pedro.

JOUR 3 - FONTARABIE

honyarbi© www.mandragorastudio.com - www.hondarribiaturismo.com

Fontarabie est un village de pêcheurs plein de couleurs, riche en architecture comme en gastronomie. Tout un plaisir pour la vue et pour le palais.

En plus de son impressionnante scène gastronomique, Fontarabie est aussi l’écrin d’un Vieux Quartier fort bien préservé et classé Ensemble Monumental. Il conserve en effet une grande partie des fortifications et bastions qui entouraient Fontarabie, ainsi que les deux portes d’accès à la place forte. Fontarabie est la seule localité de Guipúzcoa possédant une muraille médiévale.

A l’intérieur des murailles nous attendent de jolies maisons de pêcheurs, la plupart avec des balcons en bois peints dans une multitude de couleurs. Un bon nombre d’édifices baroques accroît le charme du Vieux Quartier et son labyrinthe d’étroites rues pavées. Ne manquez pas l’autre partie de la ville lorsque vous visitez Fontarabie, le quartier de la Marina, où se trouvent la plupart des bars et restaurants.


JOUR 4 - HENDAYE-BIARRITZ-BAYONNE

À deux pas de Saint-Sébastien, nous plongeons dans le Pays Basque français et sa culture :

Hendaye

hendaye© Hendaye Tourisme

Hendaye est une localité française située à la frontière avec l’Espagne, tout juste de l’autre côté du fleuve de Fontarabie. Ses 3 km de plage de sable fin ont du bon pour tout le monde, pour les familles comme pour les surfeurs. La localité, jalonnée de jolies villas de style basque, est à l’origine du célèbre style néo-basque. N’oublions pas non plus de mentionner son impressionnant château, le Château d’Abbadia, un peu à l’écart. Et ce n’est pas tout : Hendaye peut aussi se vanter de posséder un littoral d’une beauté impressionnante, qui se caractérise par les formations rocheuses dénommées flysch, facilement accessibles depuis les sentiers qui bordent la côte.

Biarritz:

biarritz2© Le Doaré-Biarritz Tourisme

Biarritz est réputée pour être tout à la fois l’un des premiers resorts des cours royales européennes, pour ses célèbres plages, qui totalisent 6 km, pour ses eaux thérapeutiques et pour le surf. Pour toutes ces raisons, Biarritz offre aux visiteurs une ambiance particulière et unique.

La ville se compose dans sa majorité de maisons bourgeoises et de villas qui s’équilibrent à la perfection avec la culture du surf, plus relax et décontractée, dont la tradition à Biarritz remonte d’ailleurs à bien longtemps. Un contraste intéressant qui est sans aucun doute un des signes d’identité de la ville.

Bayonne:

bayonne© Ville de Bayonne - www.bayonne.fr

Bayonne est une ville paisible et le berceau des chocolatiers et du fameux jambon de Bayonne.

La ville foisonne de jolies maisons de style basque et français, avec des poutres et volets en bois multicolores et la Nive séparant les deux quartiers principaux, le Grand Bayonne et le Petit Bayonne. Bars et restaurants s’entassent sur ses rives, qui se convertissent en un lieu idéal pour prendre un verre et profiter des meilleures vues sur la ville.

JOUR 5 - GOIERRI

goierri© www.goierriturismo.com

La contrée du Goierri est située en plein cœur du Pays Basque et se compose de 18 communes, pour la plupart rurales et au charme naturel sans pareil, encastrées entre les deux parcs naturels d’Aralar et Aizkorri-Aratz. C’est là que les brebis paissent le meilleur fourrage qui nous donnera ce lait de grande qualité et le fameux fromage artisanal du Goierri, le fromage d’Idiazabal.

Les petits villages ruraux du Goierri ont su conserver leur charme et leur tradition rurale tandis que la modernisation suivait son cours. On pourrait dire que l’image de ces villages est tout à fait celle qui nous vient à l’esprit lorsque nous pensons aux villages du Pays Basque.

À Ordizia, l’une des localités les plus rurales du Goierri, nous retrouverons l’un des plus importants marchés traditionnels de la région, avec 500 ans d’histoire.

JOUR 6 - BILBAO

bilbo2© FMGB Guggenheim Bilbao Museum

Bilbao est la plus grande ville du Pays Basque et le nouveau visage de la modernité de ce pays. La ville a été capable de mêler avec succès la culture basque traditionnelle et une nouvelle vision du futur. Sa visite est indispensable pour les amateurs de design et de culture. C’est à Bilbao en effet que se trouvent le musée Guggenheim, conçu par l’architecte Frank Gehry, La Alhóndiga, un centre communautaire conçu par Philippe Starck, le musée des Beaux Arts, le pont Zubizuri, créé par Santiago Calatrava ou le Pont de Biscaye...

Si vous visitez Bilbao, vous devez définitivement prendre le temps de vous perdre dans sa Vieille Ville. La Vieille Ville de Bilbao est habituellement connue comme « les 7 rues » ou en basque « Zazpi Kaleak », puisqu’à l’origine, le village médiéval se composait de sept rues. Actuellement, c’est encore la zone la plus animée et la plus pittoresque de la ville. Dans ses rues étroites, piétonnes pour la plupart, se succèdent les bars aux savoureuses tapas et à la délicieuse cuisine basque.

JOUR 7 - VITORIA

vitoria-gasteiz© Quintas Fotógrafos - Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz

Vous trouverez à Vitoria la vieille ville la mieux conservée du Pays Basque et une architecture de style Renaissance impressionnante. Plusieurs édifices datant du XVe siècle ou même avant ont été très bien préservés. La vieille ville, en forme d’amande, est partiellement entourée d’un mur du XIe siècle, ainsi que d’un cortège de tours de guet impressionnantes.

À l’intérieur se trouvent plusieurs palais et la cathédrale Santa María est l’un des monuments à visiter. Cette cathédrale a séduit des écrivains et des intellectuels de renommée internationale, comme Ken Follet, qui s’en inspira pour écrire le deuxième volet des Piliers de la Terre.

C’est aussi l’une des villes d’Europe qui possède la plus grande surface d’espaces verts et de jardins par personne (environ 42 mètres carrés par habitant, si on compte la surface actuelle de l’Anneau Vert). La capitale basque offre plus de dix millions de mètres carrés de parcs et de zones vertes pour se promener, faire du vélo, observer les oiseaux et les cerfs ou faire des promenades à cheval.

Si vous préférez l’art moderne, ne manquez pas de visiter le musée Artium, qui contient l’une des meilleures et des plus importantes collections d’art contemporain basque et espagnol.

JOUR 8 - RIOJA ALAVESA

rioja-alavesa© www.rutadelvinoderiojaalavesa.com

La Rioja Alavesa est une contrée de la province d’Alava, l’une des sept qui forment ce territoire historique. Elle a pour capitale Laguardia. L’économie locale est basée sur la monoculture de la vigne et l’élaboration du vin Rioja. Profitez du vin et des charmes de la contrée avec tous vos sens.

Laguardia est évidemment la localité la plus célèbre de la zone, mais aussi la plus attractive. Fondée au Xe siècle comme place défensive du royaume de Navarre, cette jolie localité fortifiée se dresse sur la cime de la colline, surveillant les vignobles alentours, avec la cordillère cantabrique en toile de fond.

Complètement encerclée de vignobles, elle est l’endroit idéal pour découvrir la tradition vinicole de la région. Certaines caves situées dans les sous-sols des maisons de la localité sont ouvertes aux touristes et doivent être absolument visitées.

Les deux caves les plus célèbres de la région sont celle d’Ysios, œuvre de Santiago Calatrava, et celle de Marques de Riscal (à Elciego), conçue par Frank Gehry et récompensée par plusieurs prix.

JOUR 9 - PAMPELUNE

pamplona© Ayuntamiento de Pamplona

Pampelune, capitale de la Navarre, est de loin la plus grande ville et la plus notable de la province. Et aussi le berceau de l’une des plus grandes fêtes du monde, les San Fermines, durant lesquelles ont lieu les fameux et passionnants encierros. Mais Pampelune a beaucoup plus à offrir, depuis un vieux quartier coquet jusqu’à son impressionnant parc de la citadelle. Et il ne faut pas oublier la bonne chère et le bon vin...

Pampelune doit sûrement une partie de sa renommée à son fils adoptif Ernest Hemingway, qui passa un certain temps en Navarre durant la Guerre Civile espagnole et fut un grand admirateur des fêtes de San Fermín. Les San Fermines commencent tous les ans le 6 juillet et durent une semaine. Pendant tout ce temps, la ville envahie par un million de visiteurs et de touristes se transforme en l’une des plus grandes fêtes du monde. Bien sûr, chaque matin a lieu l’encierro pendant lequel des centaines de personnes courent devant les taureaux à travers les rues étroites du vieux quartier.

Le reste de l’année, Pampelune est une ville assez calme, où il est facile de se déplacer. Presque tous les sites intéressants se trouvent dans le centre et à une courte distance à pied de la Plaza del Castillo.

JOURS 10 - LES PYRÉNÉES

pirineos kabi© kabi-travels.com

Les amateurs de montagne et de nature ne manqueront pas de visiter les Pyrénées. Cette chaîne montagneuse se dresse telle une immense barrière naturelle entre l’Espagne et le reste du continent, depuis les eaux froides de la mer Cantabrique jusqu’à la chaude Méditerranée. Dans ses domaines qui s’étendent sur 450 kilomètres pointent des sommets impressionnants à plus de 3.000 mètres d’altitude, comme l’Aneto (3.404 m), le Mont Perdu (3.355 m), le Pic Maudit (3.350m) ou las Espadas (3.332m).

A deux heures de Saint-Sébastien, à l’est, les Pyrénées offrent des tableaux fascinants, avec les précipices saisissants du massif de Larra (Belagua), les immenses forêts de hêtres et de sapins d’Iraty, les profondeurs de la Gorge d’Arbaiun que les vautours contemplent depuis les hauteurs, et l’ensemble historique de la collégiale de Roncevaux. Les scènes s’adoucissent au fur et à mesure qu’on se rapproche des vallées de Baztan et Ultzama, où les fermes, les grottes légendaires, les étangs occultes, les prairies vertes et les bois de hêtres et de chênes nous laissent bouche bée.

A l’ouest, Aralar et le Parc Naturel d’Urbasa offrent des vues merveilleuses sur les Pyrénées bleutées à l’est.

JOUR 11 - BORDEAUX

bordeaux© Vincent BENGOLD

Bordeaux est une ville portuaire du sud-ouest de la France, capitale de la région Aquitaine et la cinquième ville la plus importante de France, après Paris, Marseille, Lyon et Toulouse. Souvent appelée « la perle d’Aquitaine » car une partie de la ville, le port de la Lune, a été classée Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Le centre est situé au sud-ouest de la Garonne et conserve la construction traditionnelle en pierre, en petites terrasses, qui dote ses rues d’un caractère monumental et lui vaut le surnom de Petit Paris. Mais l’âme de Bordeaux réside dans des jardins extraordinaires, où la pierre ocre de Bordeaux mêle l’harmonie de l’architecture du XVIIIe siècle à l’indolence d’un ruisseau entouré d’arbres centenaires.

La ville est aussi mondialement célèbre pour ses vignobles, surtout depuis le XVIIIe siècle, son âge d’or.