tabakalera

 

Tabakalera, un ancien bâtiment de Donostia-San Sebastián ayant abrité une manufacture de tabac pendant 90 ans (1913-2003), est aujourd’hui le nouveau centre de culture contemporaine, dont la vocation est double : être un centre de production et offrir une programmation d’activités au public. Depuis avril 2011, l’édifice de Tabakalera a fait l’objet de travaux qui ont eu pour fin d’adapter l’ancienne fabrique aux nécessités d’un centre de culture contemporaine. Les changements les plus évidents ont affecté l’intérieur de l’édifice, tandis que la façade principale a en grande partie été maintenue en l’état, afin de préserver le caractère de l’édifice.

tabkalera-nuevo

L’accès général à l’édifice et aux expositions est gratuit, de même que certaines activités du programme culturel. Tabakalera est un espace emblématique de la ville qui mérite une visite, ne serait-ce que pour contempler le magnifique édifice et monter à la terrasse du cinquième étage pour profiter des vues. Il propose aussi un programme de visites guidées individuelles et gratuites des expositions et de l’édifice, accessible en s’inscrivant au préalable sur le site Internet de Tabakalera.

HORAIRE D’OUVERTURE AU PUBLIC

HORAIRE DE LA SALLE D’EXPOSITIONS

Du lundi au jeudi : de 8 h 00 à 22 h 00 Du mardi au vendredi : de 12 h 00 à 20 h 00
Vendredi : de 8 h 00 à 23 h 00 Vendredi : de 12 h 00 à 21 h 00
Samedi : de 10 h 00 à 23 h 00 Samedi : de 10 h 00 à 21 h 00
Dimanches et jours fériés : de 10 h 00 à 22 h 00 Dimanches et jours fériés : de 10 h 00 à 20 h 00

Bien qu’il ne soit pas encore ouvert, un restaurant occupera bientôt la terrasse de l’édifice de Tabakalera ; au rez-de-chaussée, sur la place Nestor Basterretxea, une cafétéria offre un service de bar, petits déjeuners, déjeuners, dîners et menus.

 

Le projet de Tabakalera

Le projet culturel de Tabakalera a pour principal objectif d’encourager la création culturelle contemporaine dans différents domaines et à tous les stades (recherche, production, exhibition), et de produire et partager des connaissances. Compte tenu de cet objectif, le projet obéit à un programme axé sur quatre lignes de travail : pratiques artistiques contemporaines, médiation, laboratoires de culture numérique – Hirikilabs – et la bibliothèque de création – Ubik- :