Places et promenades

LA PROMENADE DE LA CONCHA

Paseo de la conchaLa Promenade de la Concha

La Promenade de la Concha est sans aucun doute l’un des emblèmes les plus caractéristiques de Saint-Sébastien. Cette promenade maritime qui longe la fameuse Baie de la Concha a, comme son nom l’indique, la forme d’un coquillage et abrite deux plages (Ondarreta et la Concha) ainsi qu’une île (île Santa Clara).

Elle peut être parcourue à pied comme à vélo, grâce à sa piste cyclable. En plus des vues imprenables sur la mer, cette promenade animée passe devant des édifices emblématiques comme l’Hôtel Londres, le Palais Miramar ou le Centre de Thalassothérapie La Perla.

 

PLACE DU BUEN PASTOR

Plaza Buen PastorPlace du Buen Pastor

La configuration piétonne actuelle de la place du Buen Pastor date de la fin du XXe siècle. Cette zone piétonne qui a pour centre la Cathédrale du Buen Pastor et ses jardins, englobe aussi d’autres édifices caractéristiques, comme ceux de la Poste et du Centre Culturel Koldo Mitxelena. Elle se prolonge dans les rues Loyola et Reyes Católicos, où sur le sol se projette une ombre singulière de la cathédrale.

 

PLACE DE LA CONSTITUCIÓN

PLAZA CONSTITUCIONPlace de la Constitution

Le cœur de la Vieille Ville est occupé par la place de la Constitution. Son bâtiment central a été le siège de la Mairie de la ville jusqu'aux années 1940.

Sur les balcons des édifices chamarrés qui l’entourent figurent des numéros qui remontent à l’époque où la place servait d’arènes.

Aujoud’hui, la Place de la Constitución est un lieu plein de vie et la scène principale des fêtes locales les plus importantes: lever et descente du drapeau le 20 janvier, le jour de la Saint-Sébastien, foire de Santo Tomás (le 21 décembre), etc.

 

PLACE DE GIPUZKOA

Plaza GipuzkoaJardins de la place de Gipuzkoa. On peut voir sur la photo la station météorologique, le pont sur l’étang et la sculpture XXX

Cet espace vert, plein de charme et romantique, est comme un petit bois anglais en plein centre-ville. Conçu par le prestigieux jardinier français Pierre Ducasse, il se compose d’une grande quantité et variété d’arbres, fleurs et plantes ainsi que d’un petit étang où nagent canards et cygnes pour la plus grande joie des plus jeunes de la famille.

Il est traversé par un pont en bois et en fer et de l’autre côté se trouve un petit étang de nénuphars.

Le parc, qui est situé en face du Palais du Conseil Général de Guipúzcoa, contient plusieurs éléments significatifs comme:

  • le monument au musicien de Saint-Sébastien, José María Usandizaga,
  • une station météorologique complète,
  • un grand cadran solaire en marbre blanc, et,
  • une énorme horloge élaborée avec des fleurs de diverses couleurs.

 

LE PASEO NUEVO ET LE PORT

paseo nuevoVue aérienne du Paseo Nuevo, mont Urgull, port et Vieille Ville (obtenue à partir d’orthophotographies du Conseil Général de Guipúzcoa)

Paseo Nuevo de San Sebastián

Paseo Nuevo de San Sebastián

Puerto de San Sebastián

Le Paseo Nuevo contourne le Mont Urgull depuis le Port jusqu’à la rue Salamanca. Inauguré en 1916, il a reçu plusieurs noms tout au long de son histoire, souvent liés aux personnages historiques de l’époque, jusqu’à ce qu’en 1979, il soit officiellement baptisé du nom sous lequel il était connu populairement.

En plus de ses vues sur la mer cantabrique et sur la côte de Guipúzcoa, il est aussi renommé pour le spectacle des vagues qui y déferlent, surtout dans les zones de la Société Photographique de Guipúzcoa et à l’angle de la place Zuloaga et de la rue San Juan.

 

PLACE EASO

plaza-easoPlace Easo, avec Urgull en arrière-plan

La Place Easo est l’espace central du quartier d’Amara. Dans le passé, il existait dans cette zone une ferme dénommée Amara, concrètement sur les terrains où passe actuellement la rue Amara. Cette ferme a donné son nom à la rue et au propre quartier.

Concernant l’origine du nom de cette place, les anciens géographes parlent de l’existence au temps des Romains d’une ville appelée Olearso, Olarso, Oeaso ou Easo, dans cette partie frontalière de Guipúzcoa. Certains crurent que cette ville romaine était située là où se trouve Saint-Sébastien actuellement et commencèrent à surnommer cette dernière la Belle Easo; bien que de nouvelles études aient démontré que l'emplacement de la ville romaine ne correspond pas à celui de Saint-Sébastien, le nom lui est resté, surtout lorsqu’on se réfère à elle dans un style poétique.