Parcs et jardins

Saint-Sébastien possède un nombre important d’espaces verts urbains, facilement accessibles et renommés pour leur beauté. Ses parcs et jardins, poumons verts de la ville, sont le reflet de son engagement pour la durabilité.

 

ALDERDI EDER

Alderdi-Eder 1Jardins d’Alderdi Eder

Ces jardins situés devant la Mairie de la ville et face à la Baie de la Concha sont l’une des images les plus typiques de Saint-Sébastien. Ils sont formés de diverses compositions florales à l’ombre des arbres qui symbolisent la ville, les tamaris. D’élégants palmiers complètent l’ensemble, ainsi qu’un énorme manège qui nous ramène à la Belle Époque et fait les délices des tout-petits.

 

LA PLACE GIPUZKOA

PlazaGipuzkoaJardins de la place de Gipuzkoa

Cet espace vert, plein de charme et romantique, est comme un petit bois anglais en plein centre-ville.

Conçu par le prestigieux jardinier français Pierre Ducasse, il se compose d’une grande quantité et variété d’arbres, fleurs et plantes ainsi que d’un petit étang où nagent canards et cygnes pour la plus grande joie des plus jeunes de la famille.

 

LES JARDINS DE MIRAMAR

Palacio Miramar exterior desde el marPalais de Miramar vu depuis la baie de La Concha

Avec ses vues privilégiées sur la Baie de la Concha, le parc de Miramar est une halte obligatoire dans toute promenade le long du littoral de Saint-Sébastien.

Présidés par un spectaculaire palais inspiré des maisons de campagne anglaises - d’ailleurs conçu par Selden Wornum, citoyen britannique- les jardins de Miramar descendent en pente douce vers la mer, entre sentiers de gravillons et parterres fleuris.

 

PARC D’AIETE

Palacio AietePalais d’Aiete

Noble et majestueux. Tel est le Parc d’Aiete. Situé sur l'une des collines qui entourent la ville, il se distingue par ses impressionnants jardins et bien sûr, par son palais.

Ses murs ont été témoins des allées et venues de personnages aristocratiques, comme la Reine Isabel II, la Reine Victoria d’Angleterre, la Reine Maria Cristina ou Alphonse XIII, qui choisissaient le palais comme résidence d’été. Il a été transformé récemment en centre culturel offrant une multitude d’activités créatives.

Les jardins, dessinés par Pierre Ducasse, cachent des étangs pleins de romantisme qui aident le visiteur à s’échapper de la réalité quotidienne.

 

CRISTINA ENEA

Parc Cristina Enea (Vidéo: Barking Blogs - Licence: CC 3.0 BY-SA)

Situé près du bâtiment Tabakalera, tout près de la gare Estación del Norte, Cristina Enea est, avec ses 94.960 mètres carrés, l’endroit idéal pour déconnecter du rythme trépidant de la ville sans en sortir.

Ses arbres exotiques, ses cygnes et ses paons qui l’imprègnent de romantisme, l’architecture de son édifice central…tout nous rappelle que ce parc fut jadis un oasis de paix, cadeau du Duc de Mandas à sa femme. Le parc fut dessiné par Pierre Ducasse, auteur aussi des jardins du Palais de Miramar et de la Place de Gipuzkoa.

 

PARC DE MIRAMÓN

arbideLes Tours Arbide, à l’origine situées dans l’ensanche (agrandissement) de la ville, ont été transférées en 1979 au Parc de Miramón

Situé dans le quartier d’Aiete, il occupe une grande vallée au sud de la ville. De par son extension, le parc réunit une grande diversité d’espèces de fleurs et de faune. Il offre un vaste réseau de sentiers, un amphithéâtre avec des gradins en pierre et diverses aires de repos et de pique-nique..

 

PARC D'AMETZAGAINA

Parque de AmetzagainaVue aérienne du parc d’Ametzagaina

Ce parc, situé en pleine montagne entre le parc d’Otxoki d’un côté et le quartier de Loiola de l’autre, a pour élément le plus significatif les restes d’un ancien fort des guerres carlistes du XIXe siècle. Avec ses grandes extensions couvertes d'arbres feuillus et de vastes prairies, ses zones de promenade et ses aires de jeux, ce parc de 380.000 mètres carrés est le plus grand parc urbain de Saint-Sébastien.

 

PARC DE LA MÉMOIRE

iesuL’église de Iesu vue depuis le Jardin de la Mémoire

Près de l’église Iesu de l’architecte Rafael Moneo, ce parc a été ouvert au public en 2010 comme un espace pour conserver vivante la mémoire de toutes les victimes de la violence, du terrorisme et des guerres. Un témoignage éclatant de la solidarité de Saint-Sébastien envers toutes les villes du monde qui ont souffert et souffrent encore de ces situations. Un jardin de fleurs blanches, plein de vie, idéal pour le recueillement et pour la réflexion sur la signification des droits de l’homme, la paix et la liberté.  Un espace pour reconstruire les bases de notre vie en communauté.

 

PARC DE PUIO

Parque de PuioParc de Puio

Ce parc, situé sur le mont du même nom, est peu connu, même des habitants de Saint-Sébastien. Il est pourtant un mirador privilégié, avec des vues magnifiques sur la ville (Amara, Centre, Vieille Ville …) et la mer.

 

ARTIKUTZA

artikutzaParc d’Artikutza

Artikutza appartient à la commune de Goizueta, en Navarre. Il occupe une superficie d’environ 3.700 ha avec un périmètre d'environ 30 km et est limitrophe avec Oiartzun, Lesaka, Arantza Zubieta et Beintza-Labaien.  Il est entouré d’un cirque de montagnes, dont les principales cimes sont: Bianditz (841 m ), Izu (829 m), Arainburu (1.054 m), Loitzate (1.046 m) et Altueta (654 m).

La municipalité de Saint-Sébastien acheta la propriété d’Artikutza en 1919, après que plusieurs personnes périssent de fièvres typhoïdes quelques années auparavant, et que l’origine ait été localisée dans l’eau provenant d’Artikutza, qui servait à alimenter la ville. Lorsqu’elle achète la propriété, la municipalité construit un vaste réseau de canalisations et de canaux pour exploiter toutes les sources et interdit toutes les activités susceptibles de polluer l'eau : exploitations forestières, minières, élevage, accès limité aux personnes et expropriation des fermes disséminées dans la propriété (Elama, Goizarin, Egazki...) dont les habitants sont transférés au quartier d’Artikutza. En 2004, Artikutza a été incorporé au Réseau Natura 2000 (réseau européen de sites naturels protégés, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces qui y habitent et de leurs habitats) et figure aussi comme l’un des 42 SIC (Site d’Intérêt Communautaire) de Navarre.

Il est uniquement accessible par la route Gi-3631 qui part de la commune d’Oiartzun (Guipúzcoa). Après 15 km d’ascension et une fois passé le col de Bianditz, on arrive au portail d’entrée d’Artikutza (Eskas). Pour continuer en voiture jusqu’au hameau d’Artikutza, qui se trouve à 6 km à l'intérieur, une autorisation est nécessaire, qu’on doit remettre au garde à Eskas. Une fois la voiture garée sur le parking, l’accès à pied est libre.