La Belle Époque

LA MAIRIE

AyuntamientoFaçade principale de la Mairie, vue depuis les jardins d’Alderdi Eder

L’actuelle Mairie de Saint-Sébastien fut, depuis son inauguration le 1er juillet 1897 jusqu’à sa fermeture en 1924, année de la prohibition du jeu dans la ville, siège du Grand Casino.  Les hommes politiques, écrivains et artistes de la Belle Époque se divertissaient avec ses roulettes et dans sa Salle de Bal, où se tiennent actuellement les Plénières du Conseil Municipal.

Le 20 janvier 1947, la Mairie est transférée depuis la Place de la Constitución et le bâtiment se convertit en Hôtel de Ville. En plein sur la Baie de la Concha, avec le mouvement incessant de la Vieille Ville en arrière-plan et la tranquillité des jardins d’Alderdi Eder devant, la Mairie mérite certainement une halte.

 

THÉÂTRE VICTORIA EUGENIA

Teatro Victoria EugeniaThéâtre Victoria Eugenia

Un design typique de la Belle Époque mais un esprit très actuel. Tels sont les mots qui décrivent le mieux le Théâtre Victoria Eugenia, qui a fêté en 2012 son premier centenaire. Situé en plein centre-ville, face au Kursaal et sur la rive de l’Urumea, le Victoria Eugenia offre au visiteur une programmation variée et constamment renouvelée.

Le bâtiment en grès décoré de motifs plateresques, aux formes inspirées de la Renaissance espagnole, a été créé par l’architecte Francisco de Urcola en 1912. Sur la façade, on remarque au-dessus des colonnes doriques, quatre groupes sculptés représentant l’opéra, la tragédie, la comédie et le drame.

Le théâtre Victoria Eugenia a été durant des décennies la scène principale du Festival International du Film et offre, depuis sa rénovation en 2007, de nouveaux espaces et des technologies audiovisuelles ultramodernes.

 

 

LA PERLA

La PerlaLa Perla vue depuis la plage de La Concha

Au début du XXe siècle, la Reine Maria Cristina choisit officiellement la ville pour le séjour estival de la Famille Royale. Pour satisfaire aux nécessités de l’aristocratie, une station thermale en bois fut créée, remplacée en 1912 par les nouveaux thermes, considérés par les journalistes de l’époque comme parmi les plus beaux du monde.

Le projet de ce nouveau complexe balnéaire fut intégré dans la réforme de toute La Concha: élargissement de la promenade, création et couverture des galeries, installation sous ces dernières des cabines pour tirer les attelages du sable, et élaboration aussi du nouveau garde-corps.

En 1994, toute la zone des thermes fit l'objet d’une nouvelle reconstruction, pour aboutir à l’aspect qu’on lui connaît actuellement.

 

 

HÔTEL MARÍA CRISTINA

Hotel MARIA CRISTINAHôtel Maria Cristina vu depuis l’autre rive du fleuve Urumea

Son design, œuvre de l’architecte Charles Mewes (chargé aussi de dessiner les plans du Ritz à Madrid et à Paris) et sa situation au bord du fleuve Urumea avec des vues sur la mer, firent de cet hôtel le lieu de résidence favori de l’aristocratie de la Belle Époque. À l’origine, l’édifice présentait un plan en L. Dans les années 1950, une aile fut rajoutée, lui donnant la forme de U qu’on lui connaît actuellement.

Après la Guerre Civile et l’après-guerre, l’Hôtel récupéra sa splendeur avec la création du Festival International du Film de San Sebastián, hébergeant chaque année depuis lors les vedettes invitées. D'ailleurs, la proximité de l’Hôtel au Théâtre Victoria Eugenia permettait le défilé des stars de l’un à l’autre sur un tapis rouge qui deviendrait l’un des éléments distinctifs du Festival à l'échelle internationale.

En 2012, l’intérieur de l’hôtel a fait l’objet d’une rénovation complète, en maintenant sa façade emblématique.

 

GARE DU TRAIN À CRÉMAILLÈRE

funicularFaçade de la gare du train à crémaillère d’Igueldo

La gare du train à crémaillère se distingue par sa façade principale, dont le caractère d’édifice public est marqué par l’entrée formée d’arcs et par l'auvent aujourd’hui disparu. L’image d'édifice public se combine à l’aspect rustique d’une construction située à l’origine hors de la ville, réalisée en maçonnerie à moellons avec des rappels de colombages en bois aux lucarnes des combles.

 

CONSEIL GÉNÉRAL DE GUIPÚZCOA

diputaciónFaçade principale du Conseil Général de Guipúzcoa

Le Palais du Conseil Général fut conçu en 1878 par l’architecte municipal José de Goicoa et sa construction fut achevée en 1885. La même année, il souffrit un incendie qui le détruisit presque totalement, sauf la façade et les fondations. Sur ce qui fut sauvé de l’incendie, on réalisa un nouveau projet, dont la construction se termina en 1890.

Les arcs extérieurs relient cet édifice au reste des édifices de la Place de Gipuzkoa. Plusieurs bustes de personnalités de Guipúzcoa décorent sa façade: Urdaneta, Elcano, Oquendo, Lezo et Legazpi. Au-dessus, les armes de la province de Guipúzcoa.

 

BIBLIOTHÈQUE KOLDO MITXELENA

kmkCentre Culturel Koldo Mitxelena

Cet édifice, inauguré en 1900, fut construit pour abriter l’Institut Provincial d’Enseignement Secondaire. Il fut ensuite cédé à l’École Technique Supérieure des Ingénieurs de l’Université de Navarre pour être complètement réaménagé en 1993 (sauf les façades) pour accueillir l’actuel Centre Culturel Koldo Mitxelena (Koldo Mitxelena Kulturunea), dépendant du Conseil Régional de Guipúzcoa.