LA CÔTE ORIENTALE

DE DONOSTIA jusqu’à  HONDARRIBIA

Nous démarrons dans la baie de Pasaia. Le mont Jaizkibel, à l’est, nous sépare de la baie suivante, celle de Txingudi, et nous oblige – heureusement - à faire un détour de 20 kilomètres. Nous arrivons au finis terrae de Gipuzkoa : ici se trouve la dernière localité, Fontarabie, le dernier cap, Higuer, et le dernier fleuve, la Bidassoa.

la-costa

Dans la baie de Pasaia se trouve Pasai Donibane, une des grandes surprises du parcours. Un village de pêcheurs qui n’a qu’une seule rue car il n’y a guère plus de place entre la montagne et la mer. Un village si singulier que Victor Hugo le décrivit avec admiration dans son livre « Voyage vers les Pyrénées ». Vous pouvez visiter ici la Maison Musée de l’écrivain. On prendra plaisir à se promener jusqu’au boucau nord, à traverser un véritable fjord de 200 mètres de large tout au plus, ou à monter jusqu’à la chapelle de Santa Ana pour se délecter des vues sur le port. L’une des grandes attractions de la baie consiste à prendre le canot à moteur qui relie Pasai Donibane à Pasai San Pedro et visiter Albaola, La Factoria Maritime Basque, un chantier naval traditionnel où il est possible d’assister en direct à la construction d’un baleinier du XVIe siècle. Depuis la baie de Pasaia, on peut aussi atteindre la baie de Txingudi par les 20 km qui montent et descendent le Mont Jaizkibel, en passant par le Sanctuaire de la Vierge de Guadalupe. En haut du col, le panorama est fantastique, saisissant.

bahia-de-pasaiaBahía de Pasaia - ©visitgipuzkoa

Oiartzun est une localité basque rurale typique, avec un quartier historique coquet. À l’horizon, vous pourrez distinguer les trois sommets granitiques du Parc Naturel D'Aiako Harria et vous diriger par la Voie verte d'Arditurri pour visiter, à leur pied, les mines romaines.

Les Romains choisirent de s’établir à Irun vingt siècles plus tôt. Pour voir comment ils enterraient leurs défunts, rendez vous à la chapelle de Santa Elena, à l’intérieur de laquelle fut découverte une nécropole, et au Musée Romain D'Oiasso. Les pèlerins en route vers SaintJacques de Compostelle par le chemin du littoral sont une image habituelle dans la ville. À l’embouchure de la Bidassoa se trouve la baie de Txingudi. Ses Marécages se caractérisent par la richesse de leur écosystème et le charme romantique des frontières.

hondarribiaHondarribia - ©visitgipuzkoa

Le queartier historique de Fontarabie Classé monument historique et artistique, le vieux quartier de Fontarabie est un ensemble unique de petits palais et de bâtisses blasonnées. Plusieurs de ses attraits ont à voir avec sa position frontalière qui l’obligea à dominer l’art de la guerre : l’élégante porte de Santa María, le château de Charles V ou la place d’armes. Ne manquez pas non plus son cœur maritime avec les maisons colorées du quartier des pêcheurs de La Marina. Depuis la Baie de txingudi, vous pouvez gagner Hendaye en barque ou vous rendre au Cap Hiuger, où se dresse un magnifique phare témoin il y a plusieurs décennies d’une singulière découverte : sous ses eaux furent retrouvés d’importants vestiges romains qui avaient été entraînés depuis Irun par la Bidassoa.